mercredi 11 avril 2018

Le bel accueil pour Anna, journal d’un cygne !


Une semaine seulement après sa sortie, les premiers retours arrivent et ça fait très plaisir !


Surtout quand ils sont aussi choux que ces petits mots que j’ai reçus, suite à ma visite dans les écoles et à la médiathèque de Mandeure :  


"On ne va pas se mentir, mon préféré est le plus beau : 
Anna, journal d'un cygne"
Merci Emma, de Mandeure

Il y avait aussi celui de Camilia, déjà impatiente de lire le tome 2 :

Trop mignon, non ?
Moi, je fonds !


Il y a eu également ce petit message de ma libraire de L’Intranquille Besançon :



Enfin, Les billets de Fanny ont lu Anna,  le jour  même de sa parution (merci, Fanny !) :
"L’histoire plaira aux enfants : elle est optimiste, traite en plus de la danse de l’amitié, de la rivalité et, surtout, montre que réaliser ses rêves est possible."


Merci à tous pour cette première semaine qui démarre en fanfare !


Et pour finir, une bonne nouvelle pour Camilia : Le tome 2 du Journal d’un cygne, Le ballet de l'Impératrice, est déjà annoncé, regarde !



samedi 7 avril 2018

Le Prix Durance ados pour Traquées ! avec les collégiens de Rezé


Depuis le début mars, les rencontres s’enchaînent à un rythme de folie : Besançon (3 fois), Ornans, Mandeure, la Suisse de Genève à Neufchâtel, la Normandie avec le Grand Quevilly, la Haute-Savoie avec Scionzier et hier, la Loire-Atlantique avec Rezé !



Cette fois, c’est mon polar Traquées qui est donc à l’honneur, à l’occasion de sa sélection au Prix Durance Ados. J’ai été invitée par Rose-Marie Carpier, prof doc dynamique du collège Sainte-Anne de Rezé à rencontrer les élèves de 6ème.

Et avant même la rencontre, j’ai reçu une grande enveloppe avec de très jolies choses dedans, regardez :






(Qu'est-ce que je suis gâtée, quand même !) 


Ensuite, on a passé un très bon moment à échanger autour de mon polar, de l’écriture, des coups de cœur littéraires et j’ai même eu droit à des surprises :


 Une scénette avec les marionnettes de mes 3 personnages principaux

Le phare, théâtre de quelques chapitres haletants (mais que je n’ai pas eu le temps de photographier, zut !)

Une brassée de mercis aux si chouettes collégiens rezéens, à leurs professeuses Rose-Marie et Angélique, pour cette heure et demie extra passée ensemble, pour le travail fait en amont et pour l’enthousiasme !

vendredi 6 avril 2018

Rencontres Incos à Scionzier


Depuis ma cuisine, je suis partie en Haute-Savoie, directement dans les locaux de la médiathèque de Scionzier, où m’attendait une foule de CM1, tous participants au Prix des Incorruptibles.

(Là, avec Céline, on attend la 2ème classe)

 Il y a deux ans, ces filles et ces garçons avaient lu Le Petit Chaperon qui n’était pas rouge. Il y a un an, ils avaient lu Mon papy voit la vie en jaune. Et cette année, ils viennent de lire Le garçon qui parlait avec les mains, (puisque ces trois livres ont été sélectionnés au Prix des Incorruptibles).

Mardi et, hier jeudi, on a donc discuté de ce roman, des chouettes illustrations de ma complice Gwenaëlle Doumont, de la surdité, de la langue des signes, de l’Espagne et du processus de création.




J’ai même eu droit à quelques surprises : des phrases et des expressions signées, une chanson traduite en direct en langue des signes !





C’était extra de voir l’implication des enfants et de leurs enseignants. Alors grand merci et grand bravo à vous tous ! Ainsi qu’à Céline et à l’équipe de la médiathèque qui ont orchestré ces rencontres de main de maître.

mercredi 4 avril 2018

Nouveauté : Anna, journal d’un cygne


Même après mars, ça continue avec encore une nouveauté au rayon librairie, aujourd’hui.
Et pas des moindres !

Ce GROS projet m’a occupée la majeure partie de l’année dernière et je suis très, très contente, à la fois de la façon dont ça s’est passé et à la fois du résultat, qui m’enchante au plus haut point.

Attention, vous êtes prêts ?
Tadaaaaaaam :


 Anna, journal d’un cygne, c’est l’enfance romancée d’Anna Pavlova, la plus grande danseuse classique, selon certains.

 
Cati Baur, la magicienne aux crayons, signe la couverture et les illustrations et je n’en reviens pas de tant de beauté !




Premiers pas à l’école de ballet, c’est le tome 1 d’une série (qu’on espère longue !)


On découvre la passion d’Anna Pavlova, jeune demoiselle russe qui se rêve danseuse, on suit ses premiers pas de danse, son examen d’entrée à la prestigieuse Ecole Impériale de Ballet de Saint Petersbourg comme si on y était et on vit avec elle les premiers jours de sa nouvelle vie d’apprentie ballerine.



J’espère fort qu’il vous plaira ! 

mardi 3 avril 2018

Mon grand frère tombé du ciel et le Prix 7 à lire


Mon roman fait partie de la sélection du Prix 7 à lire 2018 du Grand Quevilly. Une sélection qui m’a remplie de joie et qui m’a permis de passer deux très jolies journées avec les CM1 des écoles de la ville.



Comme je rentrais de Suisse, je n’ai pas pu enchaîner avec un déplacement en Normandie, mais ô joie, ô magie d’internet, nous avons quand même pu passer de bons moments ensemble avec les enfants et leurs enseignants.

Dès potron-minet (oui, j’aime parler comme ma mamie !), j’étais fin prête en attendant leur appel. Ensuite, ils ont débarqué dans ma cuisine, où je prépare des plats qui mijotent et où j’écris des histoires, qui mijotent aussi en attendant de devenir des livres.


(au début, c'était tout calme)

On a parlé des secrets de famille, des familles recomposées, des émotions et des sentiments des personnages, de la part du vrai et du faux dans l’écriture, du quotidien de l’écrivain. Ils m’ont demandé quels conseils je donnerais à un enfant qui veut devenir écrivain, on a rigolé aussi et on s’est dit au revoir en agitant nos mains.
Bref, c’était bien.


(Après, un peu moins ! ;) 

Merci Noam, Cora, Alex, Louis, Jade, Clara et les autres pour ces si jolis échanges ! Merci aussi aux enseignants pour les belles préparations de rencontres et à Michèle de la Médiathèque pour l’organisation et l’accueil.

Et rendez-vous dans quelques mois pour la proclamation du lauréat du Prix 7 à lire !

lundi 2 avril 2018

Les enfants de Mandeure ♥


Les rencontres s’enchaînent depuis le début du mois de mars. Vendredi dernier, à l’invitation de la médiathèque de Mandeure et de la pétillante Anaïs Mercier, j’étais dans les écoles de Mandeure.


 Départ sous un ciel de toute beauté… 

Et arrivée dans l’école de la Fontenotte où j’ai été reçue royalement par les classes de CE1 et CE2. Une matinée avec eux, à m’émerveiller de leur goût de la lecture et de leurs créations, regardez :

 



 





Les plus jeunes avaient travaillé autour du Petit Chaperon qui n’était pas rouge. Les plus grands avaient foncé tête baissée dans les polars, avec Toute seule dans la nuit et L’étrangleur du 15 août.
Les questions fusaient de partout et j’ai passé un très, très bon moment avec eux.



L’après-midi, direction l’école des Estelles, avec les classes de Stéphanie et Thomas, et leurs incroyables élèves de CE2 et CM1. Des enfants archi attentifs, archi curieux, archi pertinents et grands dévoreurs de livres, eux aussi.

Des enfants que j’ai même retrouvés le lendemain sur le salon, avec leurs histoires, qu’ils avaient écrites la veille, aussitôt après notre rencontre. Quelle fierté de découvrir que l’énergie de ces deux heures passées ensemble leur avait donné le goût de se mettre à écrire !

Et ils n’ont pas que ce talent, regardez ce qu’ils avaient réalisé pour ma venue :


Un kamishibaï avec leur version du Petit Chaperon

Un film autour de leur réécriture du même album

Des petits films en théâtre d’ombre, de toute beauté, inspirés par la peur et par mon roman Toute seule dans la nuit.

(photos à venir)

Bref, c’était une incroyable journée.

 Le lendemain, samedi, je suis retournée à Mandeure, pour le Festival de Littérature gourmande.


Entre 14 h et 17 h, je n’ai pas pu relever la tête de ma table de dédicaces, tant les enfants et leurs familles sont venus nombreux pour s’offrir un livre !

Merci à eux, à leurs parents, à leurs formidables enseignants et aux si chouettes Anaïs et Mireille de la médiathèque de Mandeure, ainsi qu’à toute l’équipe qui les accompagnait, pour ces deux journées tellement agréables autour du plaisir de lire ♥

mercredi 28 mars 2018

La géniale Bataille Des Livres, en Suisse !


La Bataille Des Livres, en Suisse, c’est ça : des enseignants archi motivés, qui débordent d’idées pour transmettre le plaisir de lire à leurs élèves, des enfants curieux, pétillants et craquants… et des surprises dans chaque classe !


Le tout orchestré par la géniale Violaine Vidal et sa tout aussi géniale équipe de bénévoles qui vous réservent un accueil XXL, en plus d’une écoute et des attentions de chaque instant. Alors pour tout ça, un grand, très grand M E R C I !

Pour prouver que je dis vrai, regardez un peu le détail de ma folle semaine, entre Genève et Neufchâtel :

Lundi, j’étais à Genève (enfin, à Carouge pour être exacte), dans les classes de Laurent, Luc et Florence, à l’école du Val-d’Arve.
 





Dessins, petit livre, marque-pages, mignonne bougie à fleurs, je suis repartie avec un sac qui débordait de cadeaux !



Mardi, direction Lausanne, pour une journée complètement folle qui a débuté dans la classe de Brigitte. Dans cette classe, les enfants ont collé leurs questions sur des tablettes de chocolat qu'ils t'offrent ensuite...
  

Tes livres sont suspendus au plafond dès le couloir...



Miss Gratte-le-ciel et Riquiquiman t'attendent, en personne, pour t'accueillir et chaque enfant porte sur lui un détail pour que tu joues aux devinettes et que tu retrouves le titre d'un de tes livres !







 Merci les filles et les garçons pour ce moment un peu fou ♥ Et merci Brigitte et Deborah, qui avez orchestré tout ça !

Ensuite, je suis allée rencontrer les futurs enseignants, à l’HEP (la Haute École Pédagogique). Une heure et demie géniale avec ces filles et ce garçon (oui, un seul !) qui s’apprêtent l’an prochain à avoir leur classe. (Et moi, je sais déjà que leurs futurs élèves auront de la chance !)

L’après-midi, direction le 4ème étage d’une superbe et très ancienne école où m’attendaient les élèves de Sophie et Sandy. Eux aussi, avaient lu plein, plein de livres et avaient plein, plein de questions !


(Des rébus pour retrouver les titres de mes livres !) 


Mercredi, j’étais à Marly, dans le canton de Fribourg. Là encore, ça a été fou avec la merveilleuse classe de Catherine, qui m’a fait verser une larmichette (enfin, un peu plus qu’une, si je veux être honnête !) Il faut dire qu’il y avait de quoi : les enfants et Isabelle ont écrit une chanson sur mon roman Miss Gratte-le-ciel et Riquiquiman et l’ont chanté pour moi. Rien que d’y repenser, j’en ai des frissons ♥





Il y a eu ensuite la classe de Lydie, avec de formidables enfants et une enseignante remplaçante qui a tout assuré au pied levé. Bravo et merci !

Jeudi, direction Corcelles, tout près de Payerne, avec encore des enseignantes extras et leurs classes tout aussi chouettes. Merci à Lætitia (qui avait carrément offert un exemplaire Des crêpes à l’eau à chacun de ses élèves !), aux deux Isabelle et à leurs élèves. On a bien rigolé ensemble !



Vendredi, du côté de Neufchâtel, la journée a commencé à Cortaillod, avec la classe adorable de Mélissa. On a eu le temps de faire un petit jeu d’écriture ensemble, avant que je reparte une fois de plus avec des chocolats en cadeau !


J’ai enchaîné avec une classe de Cressier, où j’étais attendue comme le Père-Noël ( !) par les adorables élèves d’Anne-Dominique (je sais, je me répète, mais promis, les enfants étaient TOUS adorables en Suisse !) Eux, avaient carrément créé des petits spectacles de marionnettes autour de mon roman ! Ensuite, on a parlé, parlé, parlé… ça a même été dur de s’arrêter !


Et j’ai fini avec les enfants de Salavaux qui m’avaient prévu un super programme qui s’est conclu par une dégustation de chocolats ! (Trop dur !)




Alors, vous êtes convaincus ? C’est génial ou pas la Bataille Des Livres ? Moi, c’est simple, je suis d’accord pour prendre un abonnement, dès maintenant ;)

Avant de partir, à la gare de Lausanne, je suis tombée sur ça :


Et je me suis dit qu’effectivement, on m’en a bien distribué de la chance pendant cette folle semaine !

Mercimercimerci à tous, petits et grands !
Et vive la Bataille Des Livres et tous ceux qui se démènent pour la transmission du plaisir de lire !